Mon premier voyage seul : Itinérance #2, Prague
Carnets de voyage

Premier voyage seul : Itinérance #2, Prague

By on 24 juillet 2016

Vous l’aurez probablement compris si vous avez lu la première partie Itinérance #1, Pologne de cette aventure, ma prochaine destination n’est autre que Prague. La capitale de la République Tchèque (les rappels de géo ne font pas de mal), m’attirait depuis un certain moment, et la période de Noël s’y prêtait bien pour y faire un arrêt, compte tenu de l’ambiance connue sur place.

Revenons cependant quelques pas en arrière, au moment de prendre le bus depuis Wrocław.

PRÉCÉDEMMENT EN POLOGNE

En raison de la période de l’année (veille de Noël je le rappelle), j’ai pris la décision de continuer ma route par le bus. Sur le coup, l’auto-stop ne me paraissait pas être le moyen le plus pratique. Et par dessus tout, les derniers évènements avaient déjà été assez d’émotions pour ma frêle aventure !  Les compagnies low-cost Polonaises étant toujours assez pécuniairement accessible, ce n’était de toute façon pas un véritable problème.

Premier voyage seul : Prague

Le problème dans ce cas, c’était plutôt les travaux effectués dans la gare routière. Sur le moment, impossible de trouver l’endroit où l’arrivée des bus avait été délocalisée ! Absence de signalisation oblige, j’ai tourné en rond pendant un bon moment avant d’apercevoir une foule de personnes attendant fixement quelques rues plus loin. Au vu de la queue présente au kiosque d’informations, je ne devais pas être le seul égaré. Tentant moi aussi désespérément de me faire confirmer que je suis au bon endroit, j’interpelle finalement un autre touriste (dont l’accent n’est clairement pas Polonais). Il me signifie, malheureusement l’air tout aussi égaré, qu’il est à la recherche de la même chose. Nous ne serons finalement rassurés que quelques minutes plus tard, en apercevant les deux gros bus en direction de Prague, prêts à accueillir la foule impatiente.

RENCONTRE FORTUITE

Arrivée à Prague

J’aime la sensation d’arriver dans une capitale étrangère. Les premiers pas à réaliser dans la ville afin de trouver son chemin, sont pour moi vraiment excitants. Tout en prenant conscience d’où l’on est, il s’agit juste de se débrouiller avec les pauvres indications que l’on a pour rejoindre son objectif. J’ai été en extase de bout en bout du trajet, jusqu’à ce que je sorte du tramway qui s’arrêtait juste devant mon auberge, et reconnaisse une tête familière.

Hasard

Tout le monde connaît bien cette expression : « Le monde est petit« . Elle a l’habitude d’être utilisée lorsqu’on rencontre, au gré du hasard, une connaissance commune avec quelqu’un. On peu dire que j’ai vraiment eu l’impression de vivre dans un monde minuscule en arrivant dans cet hôtel à Prague.

Léonardo, c’est le prénom de cet Italien (n’étant ni un acteur connu, ni une tortue mutante) que j’avais interpellé quelques heures plus tôt à la gare routière de Wrocław. Le fait qu’il se retrouve dans le même dortoir que moi fût déjà une coïncidence assez intéressante pour que nous sympathisions spontanément. Mais la suite de nos échanges nous apporta également quelques surprises.

Quand il a réussi à deviner que je prenais part au programme SVE en Pologne, j’ai été légèrement troublé par sa chance. Cependant, tout à fait sens dans ma tête quand il a avoué être lui-même l’un de ces volontaires. Cerise sur le gâteau, j’avais rencontré une semaine plus tôt à Varsovie l’une des personnes avec qui il travaille quotidiennement. Nous avons commencé à rire naturellement en pensant que l’on se connaissait finalement plutôt bien pour deux inconnus.

DÉCOUVERTE DE PRAGUE

Dès le premier jour, Léonardo et moi avons choisi de partir à la découverte de la ville via l’une de ces compagnie de Free Walking Tour qui fleurissent un peu partout. Le principe est vraiment accrocheur, et malgré que l’on ai seulement quelques jours sur place, on accède à un bon condensé de l’histoire des lieux. C’est de plus un très bon moyen de rencontrer d’autres voyageurs.

Aperçu de Prague

Prague est définitivement une ville à touristes. Cet aspect était probablement amplifié par les fêtes de Noël, mais de manière générale, il ne faut pas être gêné par les foules. Cela n’enlève cependant rien à sa beauté. Architecturalement, la ville est une des plus impressionnantes que j’ai eu l’occasion de visiter jusque-là. Les trois jours que j’y ai passé, sont malheureusement trop peu je pense pour profiter pleinement de ce qu’elle a à offrir. N’hésitez pas à faire mieux !

TEMPS DE PARTIR

Léonardo : Dis-moi Corentin, où as-tu prévu d’aller après Prague ?

Moi : Mon but c’était de passer le nouvel an à Berlin, mais j’ai toujours pas trouvé d’hébergement…

Léonardo : Vraiment ? Bah moi et mes amis avons le même plan et un endroit où dormir. Rejoins-nous y.

Moi : Quoi ? Moi ? Vraiment ? Pour de vraiiii ? D’accord !

Pour ceux qui en douterait (moi le premier), oui, ça c’est vraiment passé aussi simplement que ça. Sa proposition tombée de nulle part m’a laissé bouche bée. D’autant plus que je commençais à envisager de changer mes plans. Ceci est pour moi l’exemple même que le voyage n’est qu’une succession de belles rencontres et d’opportunités à saisir, qui poussent à aller toujours plus loin dans l’aventure.

SUITE DE MES AVENTURES

Je continue mon périple chez nos voisins les Allemands. La ville de Dresde (Dresden), que je ne connaissais absolument pas, est ma prochaine étape avant mon objectif. Rendez-vous sur mon article Itinérance #3, Allemagne pour la découvrir.

TAGS
RELATED POSTS
Coco
France

Hey ! Je m'appelle Corentin et voici mon voyage. Cet incroyable blog sur lequel vous vous trouvez est l'endroit où je raconte mon histoire. À travers tous les endroits et toutes les choses que je vois autour du monde, je m’efforce de partager mon expérience. Suis mes aventures quotidiennes, et découvre avec moi l'essence du voyage.

Rejoins ma Newsletter
Sois le premier averti de mes aventures
Gratuit et sans conditions